Accueil / Actualités des filières / AES / L'ARES soutient les listes "Bouge ton CROUS" et l'AGI

L'ARES soutient les listes "Bouge ton CROUS" et l'AGI

Comme nous vous en parlions dans un précédent article, du 20 au 29 novembre sont organisées dans les établissement supérieurs de France les élections aux CROUS.

Pendant ces deux semaines l’ARES, membre de la Fédération des Associations Générales Étudiantes  (FAGE) soutient les listes “Bouges ton CROUS” présentées par les fédérations de ville de notre réseau. Leur listes seront présentes dans les académies suivantes: Lille, Amiens, Paris, Versailles, Créteil, Brest, Angers-Nantes, Rouen, Caen, Poitiers, Orléans-Tours, Reims, Besançon, Lyon-Saint-Etienne, Nice-Toulon, Aix-Marseille, Toulouse, Strasbourg, Clermont-Ferrand, Dijon, Nancy,  Limoges, Grenoble, Montpellier.

Parce que nous voulons plus de pragmatisme dans la défense des droits sociaux des étudiants, chaque programme est adapté au contexte de l’académie locale. Pour les connaître, il suffit de contacter la liste “Bouge ton CROUS” qui est rattachée à ton établissement.

Sur le plan national, le réseau de la FAGE s’allie pour défendre la mise en place de l’AGI, l’Aide Globale d’IndépendanceC’est la proposition phare de la Fédération des Associations Générales Étudiantes, elle est l’objet de la volonté de création d’un Guichet Unique, et d’un Dossier Social Étudiant (DSE) unique afin de faciliter l’accès des aides quelle que soit la filière de l’étudiant.

Comment ? Par la réunion des différentes aides auxquelles peut prétendre un étudiant, soit Crous et CAF.
Le Fond National d’Aide d’Urgence (FNAU) restera quant à lui indépendant de l’AGI, par son caractère exceptionnel.

Graph1_AGI_FAGE

Ce système d’aide souhaité par la FAGE se recoupe en deux :

          1- Les aides sociales directes :

Comme le système actuel, cette aide sera calculée en fonction de la situation personnelle et/ou familiale de l’étudiant, de ce fait, seuls les étudiants qui répondent aux critères sociaux pourront obtenir cette première aide.
L’AGI sera plafonnée à 4600€ pour dix mois pour les étudiants fiscalement rattachés à leurs parents.
Pour les étudiants indépendants, l’aide sera plafonnée à 5520€ pour douze mois.

Pourquoi ce chiffre ? Le besoin de financement d’un étudiant logeant seul est estimé a 800€ mensuel dont environ 340€ de loyer, selon l’Observatoire de la Vie Étudiante (OVE).
Ce qui fait une somme de 460€ de frais mensuels propres à un étudiant.

FAGE_AGI_CROUS2012

L’AGI, la proposition phare du réseau de la FAGE

Quel est le problème avec la bourse actuelle ?
Le mode d’attribution actuel des aides sociales se fait par palliers.
Afin de ne pas créer d’effet de seuil*, l’Aide Globale Indépendante se veut progressive pour gommer les inégalités face à l’aide. La FAGE propose une linéarisation de l’attribution tout en maintenant l’échelon 0, équivalent au remboursement des frais d’inscription.
* Effet de seuil : Dans ce cas concret, c’est le fait qu’à 1€ près on puisse être a l’échelon de bourse social inférieur et donc avoir sur 10 mois, une différence cumulée considérable.

Pour financer ce projet, la FAGE compte accumuler les fonds des bourses sur critères sociaux déjà existant et les demi-parts fiscales qui seront transférées aux étudiants.

          2- Le logement :

C’est la dépense principale dans le budget d’un étudiant.
Il semble primordial de pouvoir permettre à tous les étudiants d’avoir accès à un logement étudiant. C’est pourquoi la FAGE maintient sa position et demande à l’État de ne pas se désinvestir de sa volonté d’agrandir les parcs locatifs de logements sociaux. Cela engendrera une baisse des loyers par l’augmentation de l’offre.

L’AGI va dans le sens d’une aide au logement réservée aux étudiants vivant hors du foyer familial, qu’importe le niveau social d’origine de l’étudiant, ce qui la différencie de fait de la première partie de l’aide.
L’aide sera alors calculée non pas en rapport avec la superficie du logement (mode de calcul actuel), mais avec le montant du loyer propre au bassin de vie de l’étudiant.
Cette aide sera reversée que l’étudiant soit en collocation ou non, ce qui n’est pas le cas actuellement. Cela permettra de favoriser ce type d’habitation, et rendra de ce fait les loyers plus accessibles car divisés par le nombre de colocataires.
Afin de financer cette aide, la majeure partie des aides seront dispensées par la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) aux étudiants, une aide supplémentaire de l’État pourra être nécessaire.

Retrouvez la vidéo de la FAGE qui présente l’Aide Globale d’Indépendance (AGI) :

http://www.youtube.com/watch?v=Dc5MbvdmMKI

A propos de François Descacq

Commentez cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas rendue publique. Champs obligatoires *

*