Accueil / Actualité du Réseau / Concours d’Éloquence #4

Concours d’Éloquence #4

Nous continuons notre série d’articles sur les concours d’éloquence locaux avec la présentation du concours d’éloquence de Rouen, Oratio.

Ce concours a été créé en 1998 par un groupe d’étudiants dans le cadre de l’association Oratio. Au fil du temps, quelques soucis d’organisation et de financement sont apparus. Afin de permettre une pérennité à ce projet, la Corpo Pasteur a repris l’organisation du concours il y a une dizaine d’années. Traditionnellement, le vainqueur de l’année précédente aide à l’organisation du concours en jouant le rôle du parrain de l’édition.

Depuis, chaque année, au mois de décembre, s’ouvrent les inscriptions à tous les étudiants de l’Université de Rouen, via une plateforme sur le site internet de la Corpo Pasteur.

Le début du concours est marqué par une phase de présentation où s’affrontent pour une dernière joute les anciens finalistes des éditions précédentes. Ensuite, pendant un mois se déroulent les différentes phases du concours, chacune sur le même modèle : une joute de 2 candidats avec un défendant le « pour » et l’autre le « contre » sur un sujet donné.  Lors de ces 5 phases, le temps de présentation de l’argumentaire et le temps de réponse des candidats augmente au fur et à mesure de l’avancement du concours, rendant les épreuves plus complexes.

La composition du jury varie, elle aussi, en fonction des épreuves : jusqu’aux quarts de finales, le jury est composé principalement de chargés de travaux dirigés de la faculté de Droit, de doctorants ou d’étudiants en master 2 ; lors la demi-finale et la finale, le jury est composé de professionnels du domaine de l’éloquence.

Le cœur du concours est la demi-finale, qui se déroule dans un amphithéâtre de la faculté où jeux de lumière et effets sonores sont mis en avant avec de nombreux étudiants venus assister à ce spectacle. La finale, quant à elle, se déroule dans un cadre très formel, les deux dernières joutes s’effectuant au cœur de la salle des audiences solennelles du Tribunal de Grande Instance de Rouen, sous le regard d’un jury composé du Bâtonnier de l’ordre des avocats de Rouen et présidé par le doyen de la Faculté de Droit de Rouen.

Cette année, les candidats s’affrontaient sur les sujets : « L’imagination gouverne-t-elle le monde ? » et « Est-t-il plus sûr d’être craint que d’être aimé ? » avec comme gagnant de cette édition, Quentin, étudiant en économie, une première dans l’histoire du concours majoritairement dominé par les juristes.

Cet étudiant a fait du théâtre pendant plusieurs années, et a décidé de s’engager après avoir visionné le film « A Voix haute ». Selon lui, Oratio lui a apporté de la méthode dans l’argumentation de ses idées, à laquelle il n’était pas forcément habitué, et il garde une très belle expérience de ce concours.

Traditionnellement, juste après l’annonce des délibérations du jury, un cocktail de bienfaisance est prévu durant lequel se déroule la remise des prix, et qui permet au candidat d’échanger avec le jury. A l’issue du concours, les 3 premiers candidats reçoivent un trophée, symbole de leur victoire, et le gagnant du concours voit son nom gravé sur le trophée d’Oratio comportant tous les noms des vainqueurs, souvenir symbolique de chaque édition du concours.

Qui plus est, Madame le doyen de la Faculté de Droit de Rouen appréciant ce concours, a décidé d’organiser, depuis quelques années et en partenariat avec la Faculté de Droit du Havre, une finale régionale où s’affrontent les finalistes d’Oratio et du concours d’éloquence du Havre, donnant ainsi une continuité au concours.

À propos Richard Lamoureux

Richard Lamoureux

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*